Carole Cailloux – Business woman de la Culture

Vous le savez maintenant, tout ce qui touche à la découverte de notre ville et de ses environs nous passionne. Dans ce sens, nous nous sommes intéressées au parcours de Carole Cailloux, Co-créatrice du magazine gratuit MokaMag, véritable condensé de culture savoyarde, haut-savoyarde et genevoise, qui fêtera ses 1 an cette semaine. On a voulu en savoir plus sur ce qu’il y avait dans les coulisses de ce mag, de sa création à ses futures implications. Quand? Comment? Pourquoi? Qui? Oui, la curiosité est un vilain défaut mais lorsqu’elle nous apprend des choses intéressantes, l’est-elle encore vraiment?!

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Carole et je suis originaire d’Annecy. J’ai travaillé plusieurs années à Paris dans le milieu de la télévision puis du cinéma. Je suis revenue m’installer à Annecy il y a 2 ans. J’ai créé il y a 1 an le magazine culturel MokaMag avec Victor Mouchot (mon associé chez Moka & cie).

Qu’est ce que MokaMag ?

MokaMag est un magazine culturel transfrontalier gratuit qui référence les meilleures sorties des 2 Savoies et du canton de Genève: Concerts, théâtre, spectacles, festivals, conférences. En plus de l’agenda, une place est offerte aux interviews de personnalités, aux portfolios d’artistes en tous genres et aux reportages.  L’ambition de MokaMag est de donner la parole et une visibilité aux personnes, autant qu’aux structures culturelles, avec une volonté de démontrer que le mélange des genres représente une valeur ajoutée. Que l’on peut aimer l’opéra et le hard-rock, pratiquer le kick-boxing et se passionner pour la littérature !

En « Focus », MokaMag déniche ceux qui ne font jamais la Une des magazines mais dont les activités méritent d’être mis en lumière.

MokaMag essaie d’être éclectique sur les sujets traités : le Festival du Film Italien, un reportage sur Radio Meuh, une interview de Nora Hamzaoui,  autant de sujets qui relèvent de mes envies, et d’une liberté que je m’accorde dans le magazine.

D’où vous vient cette idée de créer un magazine gratuit ? 

MokaMag est né d’un constat : l’absence d’une presse accessible, adaptée à toute personne en quête de sortie culturelle dans la région.  J’ai eu l’opportunité de travailler pour le même type de média et j’ai eu envie de développer un magazine différent en y apportant plus de contenu, des interviews, des reportages, des portfolios d’artistes… Nous voulions créer un magazine clair, différent, à la portée de tous.

Quelles sont les étapes de cette création ? 

La création de la société (Moka et Cie) et celle du magazine sont allées très vite. Nous avons d’abord décidé de nous associer avec Victor. Lui à la création graphique et artistique et moi au contenu éditorial. Nous avons  réfléchi à une maquette, testé, effacé, recommencé, déchiré, recommencé et on puis on s’est lancé ! Nous avons trouvé des locaux à la pépinière d’entreprise de la Citia, située aux Papeteries de Cran-Gevrier.

Aujourd’hui, nous avons réuni toute une équipe : commerciaux, illustrateurs, rédacteurs, distributeurs…

Comment fait-on vivre un magazine gratuit ? 

On “vit” grâce aux annonces culturelles et à la publicité. Nous offrons la possibilité à tous types d’annonceurs (français et suisse) d’acheter un espace dans notre magazine à partir du moment où cela correspond à l’image du magazine et à sa cible.

Quels sont tes projets avec Moka ? Les perspectives ? 

Nous avons plusieurs projets en perspective. Le tout prochain est un partenariat avec KissKissBankBank : MokaKiss, un nouveau label, qui commence début décembre et qui mettra en avant les projets d’entrepreneurs de la région des 2 Savoies et de Genève. La rédaction de MokaMag mettra en lumière un projet par mois.

Nous travaillons aussi depuis plus d’un an au développement d’une nouvelle plateforme culturelle innovante, en partenariat avec la FNAC, qui devrait voir le jour au printemps 2016.

Que pourrait-on te souhaiter pour l’avenir ? 

Que nos projets aboutissent, que le magazine continue de plaire et que l’on prenne toujours autant de plaisir à le réaliser.

Tes bonnes adresses sur Annecy ?

L’Azimuth 45 –  la Queue du coq –  Le Vin chez Moi

*********

Mokaddict

www.moka-mag.com

Facebook

2 commentaires

  • Trenty
    24 novembre 2015 à 15 h 09 min

    Ah ben voilà, ce qu’il vas falloir que je montre quand on me dis qu’il n’y a rien à faire à Annecy 😉

    • Ollie
      Ollie
      25 novembre 2015 à 8 h 33 min

      Exactement! Ce petit mag est plein de bons plans culture 😉

Leave a Comment