Septembre-Clément Meiller

Un tablier Carhartt noir, des tatouages, des ciseaux et un talent incontestable… Ce mois-ci nous mettons en lumière un artisan, un créateur et un passionné. Clément est coiffeur, et ses mains valent de l’or. Nous sommes allées creuser un peu du côté de Salon Aiguille pour découvrir qui se cache derrière ce visage angélique.

Bonjour Clément, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Clément Meiller, j’ai 25 ans et je suis née à Lyon. J’ai grandi à Annecy dans le quartier des Teppes dans un environnement multi-culturel passionnant ou j’ai appris le respect de la différence, la tolérance et des valeurs comme le partage qui me tiennent très à cœur aujourd’hui.

Depuis combien de temps es-tu coiffeur ?

Cela fait 10 ans que je fais ce métier. Pendant 4 ans j’ai été apprenti puis salarié pendant 5 ans. Je suis devenu manager depuis peu.

Racontes nous ton parcours et quelles sont les raisons qui t’ont amenées à faire ce métier ?

Je n’étais pas un grand passionné de l’école ! J’ai découvert l’esprit d’équipe en pratiquant le rugby et cela m’a beaucoup plu. Curieusement j’ai aussi été attiré par la coiffure que je voyais comme un milieu fun et très humain. J’appréciais déjà me coiffer quand j’étais plus jeune, une vraie fashion victime.
A mon arrivé à Salon Aiguille je rencontre des gens passionnés de mode, de cheveux et je me rends compte qu’on peut faire de la coiffure différemment avec beaucoup d’amour. Un an après je suis nominé au Hair Dressing Arwards dans la catégorie jeune talent, un concours pro très haut de gamme. C’est à ce moment-là que je me dis que j’ai fait le bon choix et deviens totalement amoureux des cheveux et de la coiffure.

Parles nous du salon dans lequel tu pratiques ton métier.

Salon Aiguille a 25 ans ! Sébastien Nicoud a imaginé ce salon comme l’intérieur d’une maison où tout le monde est le bienvenu et fait comme chez soi. L’équipe compte 14 coiffeurs : des jeunes mais aussi des piliers solides qui sont là depuis 20 ans. Le fait d’être libre, de pouvoir exprimer notre créativité et de rester nous-même nous motivent à 2000%. Ceux sont des valeurs communes essentielles.

Être coiffeur est-ce un métier créatif, artisanal, etc? Quelle est ta vision ?

La coiffure pour moi ce n’est pas juste couper les cheveux mais un moment de partage avec la personne, « ses cheveux » et toi. Il faut être inspiré ou tout simplement savoir écouter correctement.

Quels sont tes projets concernant la coiffure ou Salon Aiguille?

Je pratique mon métier et me remets sans cesse en question. Les tendances changent vite, il faut rester très connecté à ce qui se passe autour de nous mais aussi apporter notre signature à ce que l’on fait.
Personnellement j’aime quand le look est un peu salé, en mouvement, très sexy… il n’y a rien de plus beau. Il faut tout faire pour que la personne se sente au top d’elle-même ! Je déteste les cheveux bouclés qui sont raidis et les cheveux foncés trop éclaircis.

Less is more, soit juste nature et tu seras belle/beau.

Concernant mes projets j’en ai pas mal qui se mette en place avec Salon Aiguille…

Tu as participé a des défilés, as-tu quelques anecdotes à nous raconter?

Il n’y a pas vraiment de choses hyper croustillantes pendant les défilés car tout est très millimétré. A vrai dire ce n’est pas ce qui me passionne le plus. J’adore en faire de temps en temps. Récemment j’ai participé au défilé de Jacquemus et c’était magique, mais c’est un monde où je ne me sens pas vraiment à mon aise.

As tu d’autres passions? Celles-ci t’inspirent-elles pour la coiffure?

J’aime la musique, le foot US, les burgers et le gaming. Je crois que tout ça m’apporte un équilibre avec le milieu professionnel de la beauté et du féminin ! La musique m’inspire énormément et rythme mes journées. J’y trouve des influences infinies. De 2011 à 2015 j’ai fait partie des Frères Jaunes, un groupe de DJ’s inspirés par la culture electro house-deep house chill.

Quels sont tes bons plans ou les endroits que tu recommandes sur Annecy?

J’adore les Palettes juste en face du salon. C’est pour moi le meilleur concept store de la ville.
Pour les burgers 231 East Street et j’adore les baskets que tu trouves à ABS.
Cet été j’ai bien chillé à L’oasis et à L’UBA.

http://www.salonaiguille.com/

Leave a Comment