Sortie VTT électrique – C’est du sport !

Franchement on ne va pas vous mentir : quand on a entendu pour la première fois parler de « VTT électrique » on s’est dit comme vous « pffff, c’est pour les feignants ! ».

Avec quelques sorties DH et Enduro dans les pattes, à la Gazette on a eu la chance de tester enfin ce nouveau type de VTT. Il faut savoir combattre les préjugés, tester c’est se faire sa propre opinion.

Alors oui, durant cette sortie, on en a entendu des réflexions : « ah mais elles sont feignantes », « vous allez trop vite en montée, c’est de la triche », « alors on n’a pas de jambes ? », etc, etc. En revanche quand on fait le bilan ça remet tout de suite les choses à plat. Grâce à notre moniteur Antonin, c’est une sortie de plus de 3h, 30 km et 900m de dénivelés que l’on a parcouru !

A 9h on se retrouve pour s’équiper et faire le point sur l’engin. Plusieurs modes électriques, des vitesses à passer et un vélo bien suspendu. On comprend petit à petit le fonctionnement en pratiquant le premier quart d’heure sur la route et sur des petits sentiers. Quand Antonin nous montre le premier chemin à monter, on se demande si il va bien !

En attaquant, on se met en mode MTB (moutain bike) et ça marche, enfin plutôt ça pédale 😉 Plus haut en mode Turbo, on arrive même à monter des chemins où jamais les jambes n’auraient eu la force de faire 2 coups de pédales. On découvre finalement que le VTT électrique est là pour nous aider et pas pour nous empêcher de transpirer ! Il faut pousser sur les pédales, rester souple sur le guidon, bien se placer sur la selle et regarder droit devant. On a chaud, oui oui on fait du sport !

Plus on monte et plus on s’émerveille devant les massifs qui s’offrent à nous. On reconnait les pistes que l’on ride l’hiver et on file à travers les alpages, on croisent les randonneurs qui y vont de leurs petites réflexions mais qui sont quand même étonnés au vu de notre niveau ;).

Antonin lui, a bien vu que notre niveau n’était pas débutant, et il nous a secrètement emmené rider des singles tracks, des bonnes pentes avec des rochers et des racines qui permettent de tester le VTT électrique et de se rendre compte que ce soit pour le chemin, la descente ou l’enduro…l’Ebike c’est exceptionnel !

On ne paye pas de forfait de remontées mécaniques, on s’aventure sur des montées engagées et on rigole pas mal en pensant aux préjugés.

A midi, pause déjeuner bien méritée à l’Auberge Les Matins clairs (délicieuse la tomme blanche !) avant de redescendre pour rejoindre la station. En arrivant au magasin on regarde ces VTT électriques d’un autre œil, avec une petite larme car ils ne sont pas à nous !

Essayer c’est l’adopter et les gambettes parlent d’elles même : « on a bien travaillé et demain bonjour les courbatures ! »

Contacts:

A noter :

  • N’oubliez pas un petit sac avec de l’eau et attardez-vous sur les  framboisiers dans les sentiers !
  • On vous conseille vivement de faire une première sortie avec un moniteur pour apprivoiser toutes les options du VTT électrique
  • Vous pouvez aller à la piscine de la Clusaz pour vous rafraîchir après la session ou vous faire bichonner au spa Deep nature.

Leave a Comment