Agoraphobie : causes, manifestations et traitement

jeune femme stressee et agoraphobe

L’être humain est en proie à beaucoup de maux au cours de sa vie. Certains d’entre ces maux se manifestent dès le bas âge et évoluent au fur et à mesure que la personne grandit. C’est le cas de l’agoraphobie. Ce trouble se manifeste souvent après l’adolescence et avant l’âge de 35 ans et ne touche généralement que les femmes. Qu’est-ce que l’agoraphobie ? Quelles sont les causes de l’agoraphobie ? Comment traiter l’agoraphobie ? Voilà autant de questions auxquelles nous apporterons des éléments de réponses.

Agoraphobie, qu’est-ce que c’est ?

L’agoraphobie se traduit par la peur irraisonnée des espaces libres et des lieux publicsla peur de se retrouver dans une situation embarrassante dans tels ou tels lieux. Les personnes souffrantes d’agoraphobie manifestent préalablement des troubles de panique et une tendance dépressive. Une personne qui souffre d’agoraphobie n’aime pas quitter son domicile.

L’agoraphobie provoque l’anxiété. La personne atteinte de ce mal manifeste une peur spécifique qui engendre une panique à son niveau à chaque moment. Lorsqu’une personne souffre d’agoraphobie, les situations inconfortables peuvent engendrer chez elle des malaises comme :

  • Des étourdissements ;
  • Des tremblements ;
  • Des palpitations ;
  • Un malaise généralisé ;
  • Des maux de cœur ;
  • Des maux d’estomac ;
  • Le souffle très court.

Par ailleurs, précisons que l’agoraphobie n’est pas liée uniquement à la peur de la foule ou des lieux publics. Tous les endroits ou toutes les situations où le patient se retrouve dans l’incapacité de s’en sortir tout seul provoqueront chez lui des troubles. En fait, selon les patients, l’agoraphobie peut se révéler plus complexe.

illustration de l'agoraphobie
Illustration de l’agoraphobie

Causes et traitements de l’agoraphobie

L’agoraphobie chez une personne peut provenir de diverses sources. Il existe également des traitements qui permettent de lutter efficacement contre cette phobie.

Lisez aussi :  Quels sont les facteurs de l'hypertension artérielle ?

Causes de l’agoraphobie

D’une manière générale, cette phobie est souvent attribuée à des facteurs génétiques de troubles d’anxiété. Le patient peut bien l’héritier d’un parent agoraphobe. Les neurotransmetteurs du patient peuvent aussi expliquer cette peur. Lorsqu’une personne est régulièrement exposée à des situations de stress prolongé ou des situations traumatisantes, elle peut facilement être atteinte d’agoraphobie. Le doute permanent ou l’incertitude et l’incapacité à gérer l’inconnu peuvent aussi expliquer des crises d’agoraphobie.

Comment traiter l’agoraphobie ?

Comme toute maladie, il existe plusieurs traitements qui permettent de venir à bout de cette phobie. Le plus efficace est la thérapie cognitive et comportementale. Ce traitement repose sur la consultation d’un psychologue. Ce dernier est chargé de faire comprendre au patient sa phobie et les conséquences que ce genre de choses peut avoir sur lui. Il explique en quoi l’évitement des situations qui sont problématiques pour lui peuvent lui causer du tort.

Le psychologue est également chargé d’apprendre au patient des techniques et méthodes pour gérer sa peur. En autres termes, il arme le patient pour qu’il puisse se défendre tout seul lorsque les crises se feront ressentir. Ainsi, le patient apprend à mieux gérer ses émotions, à devenir rationnelle dans ses pensées et à identifier et lutter contre cette peur imaginaire et non fondée qui l’angoisse tant. Cette thérapie permet aussi à l’agoraphobe à ne plus éluder les situations qui lui posent un problème, mais plutôt à les affronter. La désensibilisation, la visualisation, la respiration et la relaxation sont aussi des techniques parmi tant d’autres auxquelles le patient pourra faire recours pour combattre sa phobie.

Lisez aussi :  Comment enlever la graisse pubienne ?

Articles similaires

Facebook
Twitter
Email
Imprimer

Laisser un commentaire

quatre × 2 =