Peut-on mourir du cancer du péritoine ?

par adm
0 commentaire
Le cancer du péritoine est-il mortel ?

Le péritoine désigne la membrane qui recouvre les parois de l’abdomen et les organes qui s’y trouvent. Il se compose de deux feuillets, dont l’un recouvre la paroi abdominale et l’autre tapisse les organes, ce qui définit en son sein une cavité virtuelle généralement vide. Le cancer du péritoine se présente souvent comme une réaction secondaire à une autre tumeur. Si cette affection garantissait un dénouement sombre aux patients, il y a désormais une lueur d’espoir pour ces derniers. Découvrez dans cet article si le cancer du péritoine est mortel.

Qu’est-ce que le cancer du péritoine ?

Le cancer du péritoine ou carcinose péritonéale est une maladie qui traduit la présence de foyers de cellules cancéreuses sur le péritoine. Il est engendré par l’extension d’un autre cancer dans l’organisme. Ce peut être le cancer du côlon, du pancréas, de l’ovaire ou encore de l’estomac. Seulement, la carcinose péritonéale peut aussi être causée par le péritoine lui-même dans le cas d’un mésothéliome. Elle peut parvenir jusqu’à la plèvre qui est une membrane localisée autour des poumons, ou encore le péricarde qui se trouve autour du cœur.

Dans tous les cas, le cancer du péritoine nécessite non seulement une chirurgie, mais aussi des séances de chimiothérapie et l’ablation de certains organes tels que la rate, la vésicule biliaire ou encire une partie du tube digestif.

Quels sont les stades du cancer du péritoine ?

Au même titre que les autres tumeurs, la carcinose péritonéale est répartie en 4 différents stades qui sont caractérisés par l’évolution de la tumeur et sa dispersion vers d’autres organes du corps. Le stade 1 du cancer du péritoine est caractérisé par la présence d’une petite tumeur sans dispersion tandis que le stade 4 témoigne d’une tumeur métastasée.

Quels sont les symptômes du cancer du péritoine ?

Durant son stade précoce, le cancer du péritoine est encore discret et asymptomatique. Il arrive souvent que les patients ne manifestent des signes qu’à un stade avancé. Cela est déplorable, car la personne pourra ne pas connaître son état de santé avant un stade grave. Les symptômes varient selon la localisation de la tumeur et son origine. Cependant, la plupart des patients présentent des symptômes communs tels que :

  • Troubles digestifs : nausées, diarrhées, douleurs abdominales, constipation ;
  • Distension de l’abdomen engendrée par les cellules cancéreuses. Cela provoque le grossissement de l’abdomen ;
  • Douleurs pelviennes et saignements vaginaux ou rectaux si l’origine du cancer est utérine ;
  • Dégradation de l’état de santé général : grande fatigue, dénutrition, amaigrissement, anorexie ;
  • Masse abdominale très visible si la tumeur est desmoplastique avec des petites cellules rondes.

Quels sont les traitements du cancer du péritoine ?

Il existe plusieurs traitements pouvant être employés en cas de cancer du péritoine. Le plus populaire reste l’association chirurgie et chimiothérapie. Cette approche permet au premier abord de retirer le plus de cellules cancéreuses possible, même s’il faut procéder à l’ablation de certains organes ou d’une partie du tube digestif. Ensuite vient la chimiothérapie qui consiste généralement à injecter directement dans le péritoine des produits.

La technique de la CHIP (chimiohyperthermie intrapéritonéale) peut aussi être utilisée. Elle consiste à rincer la cavité de l’abdomen avec la chimiothérapie préchauffée. Elle viendra en complément de la chirurgie.

Quelles sont les chances de survie avec un cancer du péritoine ?

Lorsqu’aucun traitement n’est adopté, l’évolution naturelle du cancer est inévitable. Celui-ci aboutira sans aucun doute à une mort. Dans le cas d’un métabolisme péritonéal, un traitement palliatif comme la chimiothérapie permettra une survie de 1 à 2 ans. Toutefois, après une chirurgie cytoréductrice et une CHIP, la survie pourra atteindre plus de 50 mois pour 50 % des patients.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)

Vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire