Comprendre enfin le mystère de son cycle menstruel

Comprendre enfin le mystère de son cycle menstruel

Avec plus de la moitié de la population mondiale concernée par le phénomène des cycles menstruels, il devient primordial de savoir et comprendre ce qui se passe dans notre corps durant cette période. Qu’il s’agisse d’une jeune adolescente découvrant l’univers complexe de la féminité ou d’une adulte souhaitant connaître davantage les subtilités de sa santé reproductive, cet article vous apporte les informations nécessaires pour comprendre votre propre cycle menstruel.

Pourquoi parler du cycle menstruel ?

Le cycle menstruel est un élément central de la vie génitale féminine, permettant à une femme non seulement de mieux comprendre son fonctionnement biologique mais aussi d’anticiper certaines situations comme le désir d’enfant ou encore les désagréments liés aux règles. De plus, de nombreuses femmes sont confrontées à des problèmes menstruels au cours de leur vie (dysménorrhée, aménorrhée…), c’est pourquoi une compréhension approfondie du cycle facilite la prise en charge de ces problématiques.

Les différentes phases du cycle menstruel

Un cycle menstruel moyen dure environ 28 jours, mais peut varier d’une femme à l’autre. Il existe quatre phases principales et quelques sous-phases que nous allons décrire ci-dessous :

  1. La phase menstruelle- C’est la première phase du cycle. Elle commence avec les premières pertes de sang, et dure en moyenne entre 3 et 7 jours. C’est pendant cette phase que la paroi de l’utérus se détache, provoquant la menstruation.
  2. La phase folliculaire- Elle débute après les règles et dure environ 14 jours. Pendant cette période, l’hypophyse (glande située à la base du cerveau) libère une hormone appelée FSH (Follicle Stimulating Hormone), qui favorise la croissance des follicules ovariens contenant chacun une ovocyte (cellule reproductrice). Le but est de sélectionner un seul follicule pour qu’il se développe et finisse par libérer son ovocyte ou futur ovule.
  • Folliculogenèse- Les follicules ovariens se développent sous l’influence de la FSH. Généralement, un seul follicule atteint la taille correcte pour être considéré comme mature. Ce follicule est alors prêt à libérer son ovocyte lors de l’étape suivante.
Lisez aussi :  Les mouvements à éviter pour prévenir l'aggravation de la hernie inguinale
  • La phase d’ovulation- Lorsque le follicule est assez mûr, l’hypophyse libère maintenant une autre hormone, l’ LH (Luteinizing Hormone) induisant le phénomène de l’ovulation (c’est-à-dire la libération de l’ovocyte). Cette étape a lieu généralement vers le milieu du cycle (autour du 14ème jour).
  • La phase lutéale- Après l’ovulation, le reste du follicule se transforme en un corps jaune sécrétant la progestérone, une hormone essentielle pour préparer l’utérus à accueillir un éventuel embryon (possibilité de nidification). Si aucune fécondation ne se produit, le corps jaune disparaît dans les deux semaines suivant l’ovulation et les niveaux d’hormones diminuent, entraînant l’apparition des règles.
  • Les indices floraux : apprendre à observer son cycle menstruel

    Pour celles qui souhaitent mieux comprendre leur cycle menstruel, certains signes permettent de déterminer approximativement les différentes phases :

    • La température basal- La prise quotidienne de la température au réveil (avant même de poser le pied par terre) peut offrir quelques informations sur les fluctuations hormonales. En général, on observe une légère élévation après la phase ovulatoire, tandis que la période antérieure est marquée par des températures plus basses.
    • La glaire cervicale- Cette substance présente dans le col utérin se transforme sous l’influence des hormones au cours du cycle menstruel. Elle devient filante, élastique, translucide et plus abondante pendant la phase ovulatoire, ce qui facilite les challenges des spermatozoïdes vers l’ovocyte.
    • Les sensations physiques- Certaines femmes ressentent une sensibilité ou une douleur localisée dans le bas-ventre au moment de l’ovulation, ce qui peut leur donner une idée approximative de la date à laquelle survient cette étape clé du cycle.
    Lisez aussi :  Agoraphobie : causes, manifestations et traitement

    Les tests d’ovulation pour prévoir l’ovulation

    Pour celles qui souhaitent optimiser leurs chances de procréation ou simplement mieux connaître leur fertilité, les tests d’ovulation sont une méthode fiable pour détecter et anticiper l’ovulation. Ils permettent de mesurer le taux d’ LH dans les urines, et ainsi d’identifier la période de fécondité optimale.

    Faire face aux problèmes menstruels

    Nos cycles menstruels reflètent souvent notre santé générale, et les désordres peuvent parfois être liés à des problèmes sous-jacents comme le stress, une alimentation déséquilibrée ou un excès de fatigue. Pour vivre sereinement son cycle, il est donc essentiel :

    1. De pratiquer une activité physique régulière.
    2. D’adopter une alimentation variée et équilibrée.
    3. De gérer son stress grâce à différents techniques (yoga, méditation, exercices de respiration…).
    4. De dormir suffisamment afin de permettre au corps de récupérer.
    🌸 Phase folliculaire Cette phase commence le premier jour des règles et se poursuit jusqu’à l’ovulation. Elle est caractérisée par la croissance de follicules dans les ovaires.
    🥚 Ovulation Autour du milieu du cycle, un ovule est libéré par l’un des ovaires, c’est ce qui est connu comme l’ovulation. Cela peut s’accompagner de douleurs pelviennes légères pour certaines femmes.
    🌺 Phase lutéale Suit l’ovulation et dure jusqu’au début des règles suivantes. Le corps se prépare à une éventuelle grossesse, et si aucune fécondation ne se produit, la couche utérine se décompose.
    💦 Menstruations La phase de saignement où le corps évacue la couche interne de l’utérus. Cette phase marque le début d’un nouveau cycle menstruel.

    Articles similaires

    Facebook
    Twitter
    Email
    Imprimer

    Laisser un commentaire

    3 × 5 =