Les mouvements à éviter pour prévenir l’aggravation de la hernie inguinale

hernie inguinale illustration

La hernie inguinale est une affection courante qui se manifeste par une saillie d’une partie des intestins à travers une zone faible de la paroi abdominale. Souvent causée par un effort physique intense ou une pression accrue sur l’abdomen, elle peut entraîner des douleurs et des complications si elle n’est pas traitée correctement. Pour les personnes atteintes d’une hernie inguinale, il est essentiel de connaître les mouvements à éviter afin de prévenir l’aggravation de la condition.

Les activités physiques à proscrire en cas de hernie inguinale

Il existe certaines activités physiques qui peuvent aggraver une hernie inguinale et augmenter le risque de complications. Il est donc recommandé aux personnes souffrant de cette affection d’éviter les mouvements suivants :

  1. Soulever des objets lourds : Le fait de soulever des charges conséquentes exerce une pression importante sur la paroi abdominale, ce qui peut provoquer la protrusion intestinale et accentuer les douleurs associées à la hernie inguinale.
  2. Effectuer des exercices de renforcement musculaire abdominal : Les exercices tels que les abdominaux, les planches ou les levées de jambes mettent à rude épreuve la région abdominale, et peuvent aggraver la hernie inguinale.
  3. Participer à des sports de contact : Les activités sportives impliquant des chocs, des coups ou des pressions sur la région abdominale (par exemple le football américain, la boxe ou les arts martiaux) doivent être évitées, car elles peuvent entraîner une aggravation de la hernie inguinale.
  4. Faire du vélo ou de l’équitation : Ces activités mettent en tension la zone inguinale et exercent une pression supplémentaire sur la paroi abdominale, ce qui peut accentuer les symptômes de la hernie inguinale.
Lisez aussi :  Pourquoi manger des pommes le soir fait maigrir ?

Les précautions à prendre pour limiter l’aggravation d’une hernie inguinale

Outre l’éviction de certaines activités physiques, il est recommandé de prendre les mesures suivantes pour réduire les risques d’aggravation de la hernie inguinale :

  • Maintenir un poids santé : L’excès de poids peut exercer une pression sur la paroi abdominale et favoriser l’apparition ou l’aggravation d’une hernie inguinale. Adoptez un régime alimentaire équilibré et pratiquez une activité physique adaptée pour conserver un poids optimal.
  • Gérer la constipation : La constipation augmente la pression dans l’abdomen lors des efforts pour aller à la selle, ce qui peut aggraver la hernie inguinale. Pour prévenir la constipation, consommez des aliments riches en fibres, buvez suffisamment d’eau et évitez les aliments interdits en cas de hernie inguinale.
  • Éviter les mouvements brusques : Les mouvements soudains ou violents peuvent causer des contractions abdominales involontaires et provoquer une aggravation de la hernie inguinale. Adoptez des gestes doux et progressifs pour minimiser le risque de complications.
  • Porter un bandage herniaire si nécessaire : Dans certains cas, votre médecin peut vous recommander de porter un bandage herniaire pour soutenir la région abdominale et prévenir l’aggravation de la hernie inguinale. Suivez les conseils de votre médecin concernant l’utilisation et l’entretien de ce dispositif médical.

La reprise progressive des activités physiques après le traitement de la hernie inguinale

Après avoir subi une intervention chirurgicale pour traiter une hernie inguinale, il est essentiel de respecter un délai de convalescence avant de reprendre les activités physiques. Le processus de guérison varie selon les individus, mais voici quelques repères chronologiques pour faciliter la reprise :

  1. Premières semaines postopératoires : Il est conseillé d’éviter tout effort physique intense pendant les premières semaines suivant l’intervention. Privilégiez la marche légère pour favoriser la circulation sanguine et réduire le risque de complications.
  2. Un mois après l’intervention : Vous pouvez progressivement reprendre des activités physiques à faible impact, comme la natation ou le vélo d’appartement. Évitez toujours les mouvements qui sollicitent excessivement la paroi abdominale et consultez votre médecin en cas de douleur ou d’inconfort.
  3. Deux à trois mois après l’intervention : Sous réserve de l’avis médical, vous pourrez reprendre graduellement des exercices de renforcement musculaire et des activités sportives plus intenses. Veillez à écouter votre corps et ne forcez pas sur la zone opérée.
Lisez aussi :  Comment éviter de perdre sa voix en hiver ?

En somme, pour prévenir l’aggravation d’une hernie inguinale, il est crucial de connaître les mouvements à éviter et de prendre les précautions nécessaires en matière d’alimentation, d’exercice et de contrôle du poids. Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour obtenir des conseils adaptés à votre situation individuelle.

Articles similaires

Facebook
Twitter
Email
Imprimer

Laisser un commentaire

3 × deux =