Les remèdes de grand-mère pour lutter contre la sécheresse intime

illustration secheresse intime

La sécheresse intime, bien qu’elle soit un sujet tabou, est un problème fréquent chez de nombreuses femmes. Pour y faire face, il existe des solutions naturelles et efficaces. Parmi celles-ci, les remèdes de grand-mère, à base d’ingrédients simples et accessibles, ont su prouver leur utilité au fil des générations. Dans cet article, découvrez ces astuces traditionnelles pour lutter contre la sécheresse intime.

secheresse intime

Aloe vera : une solution hydratante et apaisante

L’aloe vera est une plante aux multiples vertus pour les problèmes de peau ou muqueuses. Sa richesse en vitamines, enzymes, acides aminés et minéraux lui confère des propriétés hydratantes, cicatrisantes et anti-inflammatoires. L’utilisation d’aloe vera peut donc soulager les irritations, démangeaisons et sensations de brûlure liées à la sécheresse intime.

Comment utiliser l’aloe vera ?

Préférez un gel d’aloe vera bio et sans alcool pour minimiser les risques d’allergies. Appliquez directement le gel sur la zone concernée deux fois par jour jusqu’à amélioration notable. Il est également possible d’introduire délicatement une petite quantité du gel dans le vagin pour réhydrater en profondeur les muqueuses vaginales.

Le calendula pour adoucir et régénérer les muqueuses

Le calendula officinalis, également connu sous le nom de souci des jardins, est une fleur aux propriétés médicinales reconnues. Ses flavonoïdes apaisent les irritations tandis que ses tanins favorisent la régénération cellulaire. Prisé pour lutter contre les problèmes de peau, il est aussi bénéfique en cas de sécheresse intime.

Lisez aussi :  Comment perdre la graisse sous cutanée ?

Calendula en bain de siège ou ovules

Pour profiter des bienfaits du calendula sur les muqueuses vaginales irritées, préparez un bain de siège. Infusez 1 à 2 cuillères à soupe de fleurs séchées dans un litre d’eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrez et ajoutez cette infusion à l’eau d’un bain de siège tiède. Idéalement, effectuez ce bain de siège deux fois par jour.

A noter qu’il existe également des ovules à base d’extrait de calendula, en vente en pharmacie ou parapharmacie, qui peuvent être utilisés en traitement local pour lutter contre la sécheresse vaginale.

La centella asiatica pour restaurer l’équilibre hydro-lipidique

Appartenant à la famille des plantes médicinales asiatiques, la centella asiatica contient des actifs très intéressants pour votre peau comme pour vos muqueuses. Riche en flavonoïdes et acide triterpénique, elle aide à équilibrer le taux d’hydratation et renforcer la fonction de barrière hydro-lipidique des muqueuses vaginales.

Comment utiliser la centella asiatica ?

Sous forme d’huile essentielle ou de crème vaginale à base d’extrait de centella asiatica, vous pouvez appliquer directement sur les zones concernées en respectant les dosages recommandés par le fabricant. Néanmoins, il convient de faire un test cutané 24 heures avant pour prévenir toute réaction allergique.

L’huile de bourrache pour nourrir et assouplir les muqueuses

Précieuse pour sa richesse en acides gras polyinsaturés dont l’acide gamma-linolénique (AGL) que l’on trouve peu dans notre alimentation, l’huile de bourrache contribue au maintien de fonction et souplesse des membranes cellulaires. Utilisée régulièrement en soin externe, elle développe une action nutritive, adoucissante et revitalisante pour lutter contre la sécheresse intime.

Lisez aussi :  Combien de pas faire par jour pour perdre du poids ?

Utilisation de l’huile de bourrache

L’application locale quotidiennement jusqu’à amélioration des sensations inconfortables peut être largement suffisante. Ne pas hésiter à masser légèrement pour favoriser la pénétration du produit.

Les poissons gras pour un apport en oméga-3

Notre alimentation joue un rôle primordial dans la santé de notre peau et nos muqueuses. La consommation régulière de poissons gras, tels que le saumon, maquereau, sardine ou hareng permet un apport optimal en acides gras polyinsaturés oméga-3 qui contribuent au maintien de l’hydratation des tissus et préservent leur souplesse.

Comment intégrer les poissons gras dans son alimentation ?

Pour bénéficier de leurs bienfaits, il est conseillé de consommer des poissons gras deux à trois fois par semaine en alternant entre différentes espèces afin d’éviter une exposition trop fréquente aux métaux lourds présents dans certains poissons.

En combinant plusieurs de ces astuces naturelles héritées de nos grands-mères et adoptant une hygiène intime appropriée (nettoyage doux sans savon agressif), vous devriez constater une nette amélioration de vos problèmes de sécheresse vaginale.

Articles similaires

Facebook
Twitter
Email
Imprimer

Laisser un commentaire

2 + 3 =